Patrick et son fils Jordan


Patrick et son fils Jordan

C’est en 2001 que Patrick débute dans la culture de la pomme de terre de Noirmoutier, après avoir longtemps produit du champignon de Paris. Il reprend alors l’exploitation de ses parents, adhérents de la coopérative de l’île depuis les années 1950, tandis que son grand-père était déjà producteur à Noirmoutier. Si les équipements se sont modernisés, la tradition reste selon lui le seul moyen de garantir une qualité homogène.
Affilié à la coopérative dès 2001, Patrick en devient président en 2011. Son rôle : celui d’un meneur de troupe, à l’écoute de chacun pour faire avancer tout le monde. Et ce, en favorisant le consensus autour des orientations retenues, afin d’en faire bénéficier l’ensemble du groupement et de promouvoir son produit phare : la primeur de Noirmoutier.
Depuis environ un an, son fils Jordan l’accompagne à mi-temps, 6 mois dans l’année. Issu de deux familles d’agriculteurs, ce dernier a toujours voulu reprendre l’exploitation de ses aïeux. Aujourd’hui, tous deux travaillent une parcelle de 15 hectares, sur laquelle ils plantent l’ensemble des variétés primeurs de l’île : une surface moyenne et amplement suffisante, nécessitant énormément d’implication, de temps, de précision.

« J’ai quitté l’exploitation de mes parents, car elle n’était pas assez grande pour faire vivre toute la famille. Mais je suis revenu quand mon père a pris sa retraite et je n’ai jamais regretté ! Jordan adore cet univers : tout petit, il conduisait le tracteur de son papy et il est très adroit dans le travail de la terre. » Patrick

« Mon père m’a transmis le goût pour un produit noble, que l’on doit respecter. Il faut aussi avoir un esprit de gestionnaire, se conformer au cahier des charges, assurer le suivi cultural… Et passer du temps au bureau fait maintenant partie du métier ! » Jordan